regain de tension à l’assemblée autour d’un nouveau texte sur la famille
regain de tension à l’assemblée autour d’un nouveau texte sur la famille © reuters

Le gouvernement a présenté son projet de budget de la Sécurité sociale. Il prévoit 700 millions d'euros d'économies pour la branche famille. Avec entre autres mesures cette division par trois de la prime de naissance qui sera ainsi ramenée à 308 euros.

Cette mesure s'appliquera pour les enfants nés à partir du premier janvier 2015 et doit permettre d'économiser 250 millions d'euros par an. Les autres mesures permettant d'atteindre l'objectif de 700 millions d'économies sont une réforme du congé parental et une diminution des aides à la garde d'enfants, ciblée sur les ménages les plus aisés.

Les explications de Véronique Julia du service économie de France Inter

Dégradation redoutée sans nouvelles mesures

Le déficit du régime général (le cumul des branches maladie, famille, accidents du travail et vieillesse) devrait être de 13,4 milliards d'euros, contre 15,4 milliards cette année.

Sans nouvelle mesure, le déficit du régime général de la Sécurité sociale et des autres régimes de base recommencera à se dégrader en 2015 et pourrait atteindre 14,6 milliards d'euros, prévoit la Commission des comptes de la Sécu.

Selon un document de synthèse obtenu lundi par Reuters, ce déficit pourrait même atteindre 18,8 milliards d'euros avec celui du Fonds de solidarité vieillesse (FSV), qui finance le minimum vieillesse et d'autres avantages relevant de la solidarité.

Dans ces conditions, le retour à l'équilibre des comptes de la Sécurité sociale est repoussé au-delà de 2017, estiment les auteurs de ce document.

Concernant 2014, le déficit du régime général devrait atteindre 11,7 milliards d'euros au lieu des 9,6 milliards prévus dans la loi de financement de la Sécurité sociale - un chiffre déjà révisé à la hausse, à 9,9 milliards, en juin.

Une révision à la hausse annoncée dimanche par la ministre de la Santé, Marisol Touraine, la veille de la présentation, lundi en fin d'après-midi, du projet de loi de financement de la Sécurité sociale (PLFSS) pour 2015.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.