Réponse avant ce soir 19h. C'est le nouvel ultimatum fixé dans ce dossier après l'échec des négociations de vendredi. Il manque toujours la signature de la CFDT pour valider la reprise de la Redoute. Pourtant, la tonalité a changé.

Je pense qu'on va arriver à une signature.

la direction de la redoute saisit le tribunal de commerce
la direction de la redoute saisit le tribunal de commerce © reuters

Voilà ce que confiait hier soir une source au coeur du dossier. Si le ton est à l'optimisme, c'est parce que ce week-end, il y a eu beaucoup de discussions entre la CFDT, Kéring, la maison mère de la Redoute et enfin la direction du travail.

On parle bien de discussions, pas de négociations, Kéring ne verserait pas plus d'argent. Pas question donc de céder sur les 40 000 euros demandés pour chaque départ mais le groupe Pinault serait prêt à des ajustements notamment sur le fait de retirer de l'accord, la question des nouveaux horaires de travail.

Si la CFDT obtient gain de cause sur ce point, son délégué central à la Redoute devrait normalement signer le plan social cet après-midi. Cela crééra des tensions avec la base très opposée à une signature.

Il y a en tout cas urgence, l'administratrice judiciaire a prévenu : si à 19h il n'y pas d'accord sur le plan social, ce sera alors le dépôt de bilan pour la redoute.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.