selon la cgt, les trois principaux syndicats de la redoute ont refusé de signer le plan social
selon la cgt, les trois principaux syndicats de la redoute ont refusé de signer le plan social © reuters

Le syndicat CFDT a annoncé lundi qu'il acceptait les modalités du plan social de La Redoute, évitant ainsi la saisie du tribunal de commerce évoquée vendredi par la direction de l'ex-filiale de vente par correspondance de Kering.

Une majorité de syndicats de l'enseigne - la CGT, la CFDT et Sud -, avait rejeté vendredi ces modalités mais la centraleréformiste a changé d'avis pour sauver l'entreprise. Kering avait précisé qu'un rejet de l'accord, déjà paraphé par la CFE-CGC, syndicat minoritaire, entraînerait la fin du processus de cession et que le groupe s'en remettrait alors autribunal de commerce.

Inerrogé par l'envoyé spécial de France Inter sur place, le délégué CFDT de La Redoute parle d'un crève-coeur.

On n'avait pas le choix.

La CGT a pour sa part condamné le revirement du syndicat réformiste. Son délégué Fabrice Peeters déclarant :

C'est assez incroyable et c'est assez regrettable que l'on ne tienne pas compte de l'avis des salariés, ils sont bafoués.

Concessions mineures

La nouvelle direction a récemment annoncé la suppression de 1.178 postes, avec des départs étalés sur quatre ans et un maximum de 700 départs contraints. Kering s'est de son côté engagé à financer le projet des repreneurs et les mesures sociales à hauteur de 520 millions d'euros.

La direction de La Redoute propose une indemnité minimale de départ volontaire de 20.000 euros, à laquelle s'ajoutent 750 à 1.200 euros selon les cas par année d'ancienneté, plus un mois de salaire pour les 50-54 ans et deux mois pour les 55 ans et plus.

Les syndicats réclamaient une indemnité de base de 40.000 euros et 1.500 euros par année d'ancienneté.

L'avocat de la CFDT, Me Mario Califano a expliqué avoir obtenu des concessions de Kering pendant des discussions qui ont eu lieu au cours du week-end, sans reprise officielle des négociations, ce que refusait les repreneurs :

L'organisation du travail a été sortie de cet accord, elle sera discutée ensuite avec les syndicats.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.