Produits dérivés, spectacles, attractions : après avoir fait déferler sur le monde entier une vague "Reine des Neiges" après la sortie du premier film en 2013, le groupe Disney espère renouveler l'exploit avec la sortie du deuxième opus.

L'un des spectacles consacrés à la Reine des Neiges à Disneyland
L'un des spectacles consacrés à la Reine des Neiges à Disneyland © Radio France / Philippe Lefebvre

Pour les équipes de Disney la pression est à la hauteur de l’enjeu : avec l'arrivée du second opus des aventures d’Elsa et d’Anna, ce mercredi au cinéma, l’entreprise espère faire mieux que pour le premier épisode sorti sur les écrans il y tout juste 6 ans et qui avait rapporté 1,3 milliard de dollars faisant ainsi de La Reine des Neiges, premier du nom, le dessin animé le plus rentable de toute l’histoire.

Et si, bien entendu, le nombre de spectateurs qui verront le film est important, ce qui est essentiel pour Disney c’est le résultat commercial et la vente de produits dérivés aux couleurs des héroïnes du film. Car les poupées, jeux, jouets et autres DVD ou même vaisselle en carton, rapportent gros à la firme américaine. D’autant plus gros qu’après la sortie du 1er volume, les poupées Reine des Neiges sont restées en tête des ventes de jouets à Noël pendant trois ans.

Jusqu'à 50% pour Disney sur les produits dérivés

Chaque fabricant sous contrat avec Disney doit en effet verser de 10 à 14% du chiffre d’affaires hors taxes généré par la vente de ces produits à la major company américaine. Le cabinet Kazachok, spécialisé dans le marché des licences, estime même que pour certains contrats il peut y avoir un minimum garanti pour Disney de 50% sur le produit des ventes.

Mais au final tout le monde s’y retrouve, y compris les magasins de jouets. Ainsi, explique Franck Mathais, porte-parole de l’enseigne JouéClub, les ventes de produits Reine des Neiges ne représenteront que 3% du chiffre d’affaires des magasins, mais cela constituera un formidable produit d’appel pour inciter les clients à entrer en boutique, où ils ne trouveront pas moins de 100 produits différents.

Un univers dédié au film à Disneyland

Et pour renouveler l’exploit, Disney ne laisse rien au hasard. Dans le parc Disneyland Paris qui ouvrira en 2022 un univers entier consacré au royaume d’Arendelle avec château, lac et village, le parc propose déjà depuis le weekend dernier un spectacle interactif, une "invitation musicale" mettant en scène les héros du dessin animé. 

Dans les boutiques du parc on trouve pas moins de 200 références de produits différents, y compris des vêtements et de la maroquinerie pour adultes. Enfin, pour renforcer le coté incontournable de la saga dans les prochaines semaines, de multiples partenariats ont été signés comme celui qui permettra aux stations de sports d’hiver des 3 Vallées en Savoie d’organiser des événements liés au film. 

"Il y aura des personnages sur les pistes, les pistes et certaines cabines seront décorées, explique Vincent Lalanne le directeur de l’office de tourisme de Val Thorens qui ajoute que des plans des pistes spéciaux seront distribués aux enfants skieurs pour qu’ils puissent retrouver leurs personnages favoris". Bref, cet hiver, une fois encore il sera très difficile d’échapper à la Reine des Neiges.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.