françois hollande promet un geste pour la classe moyenne sur les impôts en 2014-2015
françois hollande promet un geste pour la classe moyenne sur les impôts en 2014-2015 © reuters

En plein mois d'août, les premiers avis d'imposition vont assombrir un peu plus le ciel des vacances ! La Direction générale des Finances publiques (DGFP) annonce dès ce lundi la mise en ligne des premiers avis d'imposition.

Sur le site internet des impôts, les contribuables non imposables vont avoir accès à leur avis, ainsi que les personnes imposables mais qui ne sont pas mensualisées. Et puis à partir du 25 août, les informations concernant l'impôt 2014 et son étalement seront accessibles pour les contribuables imposables et mensualisés. Les contribuables qui restent attachés à l'avis envoyé par la Poste devront attendre la fameuse enveloppe plastique bleue. Elle sera dans les boîtes aux lettres au plus tard le 5 septembre prochain.

Et pour la toute première fois, sur ces avis apparaitra le geste fiscal annoncé par le premier ministre en mai dernier, et qui devrait bénéficier à plus de 3 millions de foyers fiscaux. Explications : Manuel Ruffez.

L'an dernier, l'Etat a recueilli près de 67 milliards d'euros avec l'impôt sur le revenu, soit une augmentation de 12,56% par rapport à l'année 2012. Dans le même temps, l'ISF (Impôt de solidarité sur la fortune) a permis de récolter 4,4 milliards d'euros. Pour cet automne, le gouvernement espère récolter 5,3 milliards d'euros.

Le retour des exilés fiscaux

Cette augmentation s'explique entre autre par "le retour" des exilés fiscaux. Le 27 juillet dernier, le ministre des finances chiffrait à 28 milliards d'euros les avoirs détenus par des Français qui ont décidé de régulariser leur situation fiscale. Selon Michel Sapin, au 25 juillet, "29 024 demandes de régularisation ont été enregistrées" . Il estime que "le montant des avoirs ainsi confessés à l'administration fiscale est d'un million d'euros par dossier. Nous sommes quasiment sûrs d'atteindre l'objectif de 1,8 milliard fin 2014 et de disposer encore de recettes en 2015".

Des baisses d'impôts pour 2015 ?

D'autre part, le 14 juillet dernier, le président François Hollande chiffrait à "plusieurs centaines de milliers" le nombre de Français qui pourraient bénéficier d'une baisse d'impôt en 2015. Mais la marge de manoeuvre reste étroite. Le gouvernement Valls parle toujours de réduire la dépense publique de 50 milliards d'euros d'ici 2017.

Mais la rentrée sera difficile pour le gouvernement. La semaine dernière, le Conseil constitutionnel a rejeté une partie des mesures promises pour le pacte de responsabilité. Les Sages ont censuré une mesure sociale phare de ce Pacte: l'allègement de cotisations salariales de 2,5 milliards d'euros. Cet argent aurait dû profiter aux ménages modestes l'an prochain.Le secrétaire d'État au Budget Christian Eckert assure "déjà travailler à des mesures alternatives ". Elles devraient être précisées au plus tard le 24 septembre prochain, lors de la présentation du budget 2015.

Allègement d'impôts : le dispositif
Allègement d'impôts : le dispositif © Idé
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.