Newrest, filiale restauration de la Sncf, veut employer anglais
Newrest, filiale restauration de la Sncf, veut employer anglais © Marion L'Hour

La SNCF et sa filiale Eurostar favoriseraient-elles les délocalisations ? C'est l'accusation lancée par les salariés du sous-traitant Newrest facilit'rail. 240 personnes qui ravitaillent les trains Thalys et Eurostar en gare du Nord.

Jusqu'ici Newrest facilit'rail - qui a remporté le marché en décembre dernier - et ses prédécesseurs alimentaient, à Paris, tous les trains vers la Grande Bretagne. Dans ce sens c'étaient eux, dans l'autre leurs collègues d'outre-manche. Le travail était équitablement partagé.

Mais les Français viennent de l'apprendre qu’à partir d'octobre prochain, tout l'approvisionnement se fera à Londres. Les syndicats dénoncent des méthodes de dumping à la Ryanair, l'opérateur aérien lowcost. Façon de profiter de la flexibilité à l'anglaise.

Au moins 137 emplois français sont menacés. Les salariés ne comprennent pas les raisons de ce choix et craignent pour leur avenir. Certains dénoncent un dumping social.

Reportage de Marion L'Hour

1 min

Eurostar délocalise

Il a été impossible, mardi, d'avoir une réponse de Newrest, d'Eurostar ou de la SNCF.

Mots-clés :
Articles liés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.