Newrest, filiale restauration de la Sncf, veut employer anglais
Newrest, filiale restauration de la Sncf, veut employer anglais © Marion L'Hour

La SNCF et sa filiale Eurostar favoriseraient-elles les délocalisations ? C'est l'accusation lancée par les salariés du sous-traitant Newrest facilit'rail. 240 personnes qui ravitaillent les trains Thalys et Eurostar en gare du Nord.

Jusqu'ici Newrest facilit'rail - qui a remporté le marché en décembre dernier - et ses prédécesseurs alimentaient, à Paris, tous les trains vers la Grande Bretagne. Dans ce sens c'étaient eux, dans l'autre leurs collègues d'outre-manche. Le travail était équitablement partagé.

Mais les Français viennent de l'apprendre qu’à partir d'octobre prochain, tout l'approvisionnement se fera à Londres. Les syndicats dénoncent des méthodes de dumping à la Ryanair, l'opérateur aérien lowcost. Façon de profiter de la flexibilité à l'anglaise.

Au moins 137 emplois français sont menacés. Les salariés ne comprennent pas les raisons de ce choix et craignent pour leur avenir. Certains dénoncent un dumping social.

Reportage de Marion L'Hour

Il a été impossible, mardi, d'avoir une réponse de Newrest, d'Eurostar ou de la SNCF.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.