Façade du nouveau siège de la SNCF
Façade du nouveau siège de la SNCF © Radio France / Marion L'Hour

Les 900 "cols blancs" qui travaillaient jusqu'ici près de la gare Montparnasse ont déménagé : ils viennent de s'installer sur la Plaine Saint-Denis, en banlieue. Un déménagement qui doit rapporter 10 millions d'euros par an à la SNCF.

La dernière vague se terminera ce week-end pour les cadres, désormais bien installés dans leurs nouveaux locaux. À terme, 8.000 salariés devraient travailler dans la zone, dans les immeubles voisins du nouveau siège. Pour l'instant, ils sont 900 issus des plus hautes sphères de la SNCF à avoir quitté le centre de Paris pour la banlieue.

Objectifs de ce déménagement :

  • Rassembler le plus grand nombre de salariés au même endroit, sur un campus "à l'américaine" pour plus d'efficacité.

  • Gagner de l'argent en vendant le siège parisien (estimé à 120 millions d'euros par certains experts). Une vente qui doit permettre d'obtenir chaque année un gain financier de 10 millions d'euros.

Mais... les salariés ont aussi découvert récemment que l'ancien siège ne pouvait pas être vendu pour l'instant. La SNCF doit l'occuper pendant encore neuf ans, comme locataire. Les économies ne sont donc pas encore dans la poche de l'entreprise...

Les nouveaux locaux de la SNCF
Les nouveaux locaux de la SNCF © Radio France / Marion L'Hour

Car si le projet se prépare depuis deux ans... Cela n'empêche pas les cadres d'avoir encore du mal à s'y habiter.

Le reportage de Marion L'Hour.

Terrasses, technologies, espace conviviaux à chaque étage, et au dernier étage, salle avec vue, babyfoot et conciergerie : on ne peut pas dire que les salariés arrivent dans des locaux au rabais. Le nouveau siège est inspiré des campus américain, "à la Google".

Plus loin, moins sûr ?

Les inquiétudes viennent plutôt de l'emplacement : le trajet est beaucoup plus long pour une partie des salariés. C'est le principal point noir, selon un sondage interne, avec l'insécurité du nouveau quartier. Mais ce sont des désagréments que le patron a le pouvoir de résoudre : en interne, la rumeur dit que la SNCF aurait prévu de renforcer la police ferroviaire et le rythme des RER. Mais la direction dément.

Les nouveaux locaux de la SNCF
Les nouveaux locaux de la SNCF © Radio France / Marion L'Hour

Selon le directeur, les salariés ont de toute façon eu le choix : déménager ou pas. Quelques dizaines seulement auraient dit non... Mais les syndicats assurent que le nombre de mécontents augmente déjà.

La SNCF n'est pas la seule à avoir choisi de quitter Paris pour la Seine Saint-Denis.

Un mouvement qui réjouit Stéphane Troussel, le président PS du Conseil général.

Entre tradition et ambiance 2.0

Les nouveaux locaux cherchent un équilibre entre modernité, convivialité et histoire. On y trouve déjà des photos et des objets anciens, souvenirs de la SNCF.

Les nouveaux locaux de la SNCF
Les nouveaux locaux de la SNCF © Radio France / Marion L'Hour

L'ingéniérie de la SNCF est installée sur place depuis plusieurs années, on y trouve aussi un technocentre et une salle de crise entièrement opérationnelle.

Le déménagement s'est fait en trois vagues et en seulement trois semaines. Tout le monde sera installé lundi prochain.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.