Le BHV sera ouvert 15 dimanche par an
Le BHV sera ouvert 15 dimanche par an © MaxPPP

A Paris, au BHV, le Bazar de l'Hôtel de Ville, un accord a été conclu entre la direction et les syndicats SUD-BHV et CFE-CGC. L'accord signé pour trois ans prévoit un maximum de 15 dimanches travaillés supplémentaires, sur la base du volontariat. Le BHV appartient au groupe Galeries Lafayette. Pourtant, aucun accord sur l'ouverture du dimanche n'est signé pour l'instant dans les magasins à l'enseigne Galeries Lafayette.

Du travail le dimanche contre compensations

Désormais, au BHV, les dimanches travaillés seront payés double et avec récupération pour les salariés travaillant habituellement la semaine. Pour ceux de fin de semaine (qui travaillent déja lors de dimanches exceptionnels), les 15 premiers dimanches seront payés double, les suivants majorés de 50%, sans récupération.

Dans ce texte, la direction s'engage aussi à ne pas fermer trois magasins en région parisienne et à Lyon pendant la durée de l'accord, et à supprimer la nocturne hebdomadaire .

Selon Jacques Biancotto, le président de la CFE-CGC commerce :

On peut craindre la concurrence du nouveau Forum des Halles. Du coup le BHV se devait d'ouvrir le dimanche.

Un accord rejeté une première fois

Le projet d'accord a été rejeté en novembre par les salariés à une courte majorité. Mais les syndicats Sud-BHV et CFE-CGC ont repris les négociations avec la direction, et sont finalement parvenus à un accord.Reste maintenant à le mettre en place, et surtout à voir si la direction juge l'ouverture du dimanche rentable, au vu des futurs chiffres de fréquentation.

Pas d'accord aux Galeries Lafayette

Le BHV appartient au groupe Galeries Lafayette. Pourtant, pour l'instant, l'accord sur l'ouverture du dimanche proposé par la direction n'a été signé par aucun syndicat, alors que la date butoir était fixée au 5 mai. La direction propose que les dimanches travaillés soient plafonnés à sept par an. Ils seraient payés double pour les salariés travaillant habituellement la semaine, et assortis d'une récupération. Pour les salariés embauchés spécifiquement pour travailler le dimanche, les heures du dimanche seraient aussi payées double, mais sans récupération.

Aux Galeries Lafayette, les syndicats les plus représentatifs sont la CFE-CGC et la CFTC. Pour disposer d'un accord valable (signé par des syndicats représentant plus de 30% des voix aux élections professionnelles), la direction a besoin de leur signature. Mais aucun des deux n'a signé. Les deux syndicats signataires de l'accord BHV jugent l'accord au BHV "plus intéressant" que celui des Galeries Lafayette.

Aux Galeries Lafayette, parmi les points qui bloquent pour la CFE-CGC, figurent des incertitudes sur les horaires d'ouverture ou sur les personnels concernés par les astreintes le dimanche.

Selon Jacques Biancotto, le président de la CFE-CGC commerce, les Galeries Lafayette comptent près de 80% de stands indépendants à l'intérieur du magasin. Or, de nombreuses enseignes n'ont pas signé d'accord dominical et seront donc fermées le dimanche, donc il n'est pas possible d'imaginer un grand magasin ouvert le dimanche avec la majorité des stands de l'intérieur fermés!

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.