En pleine crise économique, le ministère du Travail et de l'Emploi voit son budget passé de 11,4 milliards d'euros à 10,2 milliards en 2012. Une baisse qui surprend dans le contexte actuel.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.