Les 41 frondeurs, dont Pouria Amirshahi, ont finalement voté ce budget
Les 41 frondeurs, dont Pouria Amirshahi, ont finalement voté ce budget © maxppp

Les députés ont adopté ce mardi le projet de budget rectificatif pour 2014. Après l'avoir beaucoup critiqué, les frondeurs du Parti socialiste ont fini par voter ce budget.

Les députés ont finalement adopté à une large majorité le projet de budget rectificatif de l'Etat pour 2014 proposé par le gouvernement.

A l'Assemblée nationale, ils étaient 307 à voter pour, 232 à voter contre et 14 à s'abstenir.

Le Premier ministre a salué ce vote et "a remercié la majorité pour son soutien franc, loyal et massif". Dans ce texte, il est question de réduire les déficits avec 4 milliards d'économies. Mais il s'agit aussi pour le gouvernement de faire un geste à destination des familles les plus modestes.

Manuel Valls l'avait annoncé, 3,7 millions de foyers fiscaux vont bénéficier d'une réduction d'impôt dès septembre. Parmi ces familles, 1,9 million seront totalement exonérés. Sans suspens, l'UMP, l'UDI et le Front de gauche ont voté contre ce texte. La surprise est venue du côté des frondeurs, ces députés socialistes qui se sont vigoureusement opposés au texte. Finalement ces 41 parlementaires ont voté pour à l'exception d'un seul, le député des Ardennes, Christophe Leonard.

Dans les rangs de l'UMP, c'est Frédéric Lefebvre qui s'est illustré en s'abstenant. En revanche, les frondeurs ont d'ores et déjà fait savoir qu'ils refusent de voter en l'état le projet de loi de finance rectificative de la Sécurité sociale.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.