Le député PS Thierry Mandon et Guillaume Poitrinal, ex-PDG d'Unibail présenteront lundi les 50 premières mesures de simplification pour les entreprises.

Les patrons devraient avoir le sourire. Après les mesures annoncées du Pacte de responsabilité (30 milliards de baisse de charges sur trois ans et huit milliards de baisse de la fiscalité), ce sont maintenant les mesures de simplification administrative qui sont dévoilées.

L'idée maîtresse est d'aller vite avec des échéances et des mesures concrètes qui devraient être particulièrement appréciées par les employeurs. D'autant que Thierry Mandon et Guillaume sont certains que leurs mesures seront appliquées car François Hollande les a toutes validées.

Première mesure d'ampleur : il n'y aura plus de décret, loi, ou circulaire qui crée des charges supplémentaires pour les entreprises, sans que ces textes ne soient passés entre les mains d'un collège de chefs d'entreprises, comme en Angleterre, qui se réunira une fois par semaine. Avec ce nouveau dispositif le compte pénibilité qui fait hurler les patrons n'aurait jamais pu voir le jour selon Thierry Mandon.

Autre mesure il n'y aura plus de rétroactivité fiscale pour les entreprises. Une demande récurrente du patronat. Les chefs d'entreprise pourront aussi s'y retrouver dorénavant en matière d'instruction fiscale puisqu'elles seront publiées à date fixe, chaque 1er du mois.

Enfin le chantier de la simplification de la fiche de paie sera bel et bien lancé dés le printemps de cette année mais n'aboutira pas avant deux ans.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.