Sur un an, le nombre de demandeurs d'emploi sans aucune activité a augmenté de 4,4%
Sur un an, le nombre de demandeurs d'emploi sans aucune activité a augmenté de 4,4% © MaxPPP

Après un mois de répit, le nombre de chômeurs a atteint le niveau record de 3,57 millions de demandeurs d'emploi sans activité en métropole en août. C’est 20.000 de plus qu’en juillet.

Le chômage est reparti à la hausse en août en France. On compte ainsi 20.000 demandeurs d’emploi sans activité supplémentaire en métropole ce mois là, soit 0,6% de plus qu’en juillet, mois qui avait connu une relative accalmie.

3,84 millions de chômeurs en outre-mer

La baisse du nombre de jeunes inscrits à Pôle emploi est contrebalancée par une augmentation des autres catégories d'âge, en particulier les seniors, selon les chiffres publiés jeudi par le ministère du Travail. La hausse est moins forte en incluant les demandeurs d'emploi exerçant une activité réduite : +0,2%, à 5,42 millions. L'indicateur atteint aussi des records en ajoutant l'outre-mer : 3,84 millions de chômeurs et 5,73 millions, petite activité incluse. Sur un an, le nombre de demandeurs d'emploi sans aucune activité a augmenté de 4,4% en France.

La situation des seniors s'est fortement dégradée
La situation des seniors s'est fortement dégradée © Radio France

Seule la tendance compte

La nouvelle ministre du Travail, Myriam El Khomri, qui commentait sa première publication de Pôle emploi, a appelé dans un communiqué à analyser ces mauvais chiffres "avec prudence". "Seule la tendance compte", a-t-elle fait valoir, soulignant que "la hausse d'août intervient après une baisse en juillet et une stabilisation en juin". Elle note en outre "un point positif" du côté des chômeurs de moins de 25 ans, dont le nombre recule "pour le troisième mois consécutif". La baisse est toutefois minime en août, avec 700 jeunes demandeurs en moins. Avec une hausse de 0,4%, la tendance reste mauvaise sur un an.

Le chômage de très longue durée explose

La situation des seniors s’est, elle, fortement dégradée, avec une hausse de 1,4% sur un mois et +9,4% sur un an, tandis que le chômage de longue durée continue de faire tâche d'huile. Ainsi, 2,4 millions de demandeurs d'emploi, petite activité comprise, sont inscrits à Pôle emploi depuis plus d'un an, soit une hausse de 0,8% sur un mois. Pire, le chômage de très longue durée (plus de trois ans) explose : +18,6% sur un an. Fin août, les demandeurs d'emploi étaient, en moyenne, inscrits à Pôle emploi depuis 562 jours, soit plus d'un an et demi.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.