le taux de chômage ne devrait pas évoluer dans le bon sens en mai
le taux de chômage ne devrait pas évoluer dans le bon sens en mai © reuters

Le nombre de demandeurs d'emploi de catégorie A (sans aucune activité) a connu une forte augmentation au mois de mai : ils sont 24.800 de plus par rapport au mois précédent, pour un total de 3,388 millions de chômeurs. Le gouvernement se justifie.

Ces chiffres, c'est "le reflet d'une croissance plus faible que prévue au premier semestre, qui entraîne des destructions nettes d'emplois marchands", selon le ministère du Travail, qui reconnaît avant tout qu'ils ne sont "pas bons". Un euphémisme, car non seulement la courbe du chômage ne s'est pas inversée, mais la hausse a même accéléré.

Éric Heyer, économiste à l'Observatoire français des conjonctures économiques :

On est loin de l'inversion de la courbe du chômage : aujourd'hui, toutes les catégories souffrent.

En ne comptant que les chômeurs de catégorie A (ceux qui n'ont pas travaillé du tout au mois de mai), on atteint le chiffre de 3.388.900 demandeurs d'emploi. En y ajoutant ceux qui ont eu une activité réduite, ils sont 5.320.000 à chercher un emploi ce mois-ci. Soit une hausse sur un an de 4,1 % pour la catégorie A, 4,8 % pour l'ensemble des demandeurs d'emploi.

Même le chômage des jeunes a augmenté

Le nombre de demandeurs d'emploi augmente toutes catégories d'âge confondues, mais ce sont les plus âgés qui sont particulièrement touchés. Ainsi, le nombre de demandeurs d'emplois de plus de 50 ans, en hausse ininterrompue depuis début 2008, a progressé de 0,8 % pour la catégorie A et de 0,8 % pour A, B et C. Sa hausse atteint 11,5% sur un an pour la catégorie A et 11,1 % pour A, B et C.

►►► LIRE | Le chômage avait déjà grimpé en avril

Dans le même temps, le chômage des jeunes a augmenté de 0,4 % en catégorie A et de 0,6 % en A, B et C, même si le recul sur un an persiste (-3,1 % pour la catégorie A et -1,6 % pour A, B et C).

Le ministère du Travail le reconnaît, sans croissance, seul le traitement social du chômage est de mise : emplois aidés, d'avenir, contrats de génération... Les explications de Bruce de Galzain, du service éco de France Inter

Le nombre de demandeurs d'emploi de longue durée, inscrits depuis un an ou plus à Pôle emploi, s'est accru de 0,8% en mai, sa progression sur les douze derniers mois atteignant 10,3 %. L'Insee a annoncé mardi prévoir une hausse du taux de chômage au deuxième trimestre, à 10,2 % de la population active (9,8 % en France métropolitaine), un niveau auquel il se maintiendrait sur le reste de l'année.

Chômage : la hausse s'est accélérée en mai
Chômage : la hausse s'est accélérée en mai © IDÉ
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.