Après le comité d'entreprise d'EDF, c'est celui de RATP qui est épinglé par la Cour des comptes. Des dépenses injustifiées pour des associations, la cantine ou la fête annuelle de l'entreprise, une enquête pénale devrait être ouverte.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.