Exclusif. Jean-Noël Reinhardt, le président du Comité des Champs-Élysées, représentant les commerçants, appelle les manifestants de samedi à la raison. Pour lui les manifestations et les dégâts mettent en danger la santé économique des Champs. "C'est catastrophique", dit-il.

Jean-Noël Reinhardt, président du Comité Champs-Elysées
Jean-Noël Reinhardt, président du Comité Champs-Elysées © Maxppp / PHOTOPQR/LE PARISIEN

La préfecture de police de Paris a appelé jeudi les commerçants du secteur des Champs-Élysées à "fermer (leurs) portes et accès" au cours de la quatrième grande journée de manifestations des "gilets jaunes" samedi.  Les commerçants sont "mis en demeure" "le jour de la manifestation à fermer les portes et accès, mais aussi à sensibiliser leurs personnels sur les risques encourus", est-il indiqué dans une feuille d'avis adressée par la préfecture de police aux commerçants. 

Pour les commerçants, ces fermetures mettent en péril l'activité économique particulièrement intense au moment des fêtes de fin d'année. Jean-Noël Reinhardt, président du Comité Champs-Élysées en appelle aux manifestants. 

Ce sera pire que difficile, catastrophique

"Pour l'ensemble des commerçant du centre de Paris", ce nouveau samedi de mobilisation des gilets jaunes va être "catastrophique", se plaint M. Reinhardt.

"La semaine dernière 50% des commerces avaient prévu de ne pas ouvrir, et dans les faits beaucoup plus ont fermé. Vu l’escalade qu’on subodore, on peut penser que les gens seront encore plus prudents" le 8 décembre. "Les commerces vont redoubler de prudence. L’activité dans le centre sera proche de zéro."

"L’activité de noël est primordiale mais elle est en train de se dissoudre dans un mouvement qu’ils respectent mais qui est étranger à leur activité". 

"Parce que eux ont des choses à dire, on doit juste se taire, baisser le rideau et faire comme si de rien n’était parce que la cause nationale des gilets jaunes l’emportent sur tout le reste ? Il y a entre 10 et 15 000 emplois liés au commerce sur les Champs-Élysées. Vous avez 2 à 3 mois d’activité qui sont en train d’être menacés de manière extrêmement dommageable.

J’en appelle à la sagesse de tout le monde y compris des gilets jaunes, en leur disant est-ce que vous vous rendez compte de ce que vous faites ? Que vous ont fait les commerces des Champs-Elysées pour mettre en péril leur activité et leurs emplois ?".

44 sec

Jean-Noël Reinhardt (président du Comité Champs-Elysées)

Par François Rauzy

Selon Jean-Noël Reinhardt, l'activité économique sur les Champs-Élysées qui avait baissé depuis les attentats de 2015, venait depuis quelques mois de retrouver son niveau d'avant attentats. 

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.