Pour célébrer les 100 ans de son appellation, le Crédit Municipal de Paris annule la dette de 1 700 clients éligibles. Ceux dont la somme totale des prêts sur gage était inférieure à 100 euros au 31 octobre 2018.

Le Crédit Municipal de Paris annule la dette de 1 700 clients
Le Crédit Municipal de Paris annule la dette de 1 700 clients © Crédit Municipal de Paris

À l 'occasion du centenaire de son appellation, le Crédit Municipal de Paris, connu aussi sous le surnom "Ma tante" restitue gratuitement les objets des clients dont la somme totale des prêts sur gage était inférieure à 100 euros au 31 octobre 2018. L'établissement, célèbre pour ses prêts sur gage, a été créé en 1637 sous le nom Mont-de-Piété. Puis il a changé de nom après la Première Guerre mondiale pour devenir Crédit Municipal de Paris (CMP).

Une opération à 120 000 euros 

1 700 des 100 000 clients bénéficient de cette opération exceptionnelle. Ce qui représente un coût de 120 000 euros pour l'établissement. " Pour marquer les esprits, nous avons fait le choix d'une opération sociale, inscrite dans les valeurs de cette maison depuis ses origines", explique Frédéric Mauget, Directeur général du Crédit Municipal de Paris.

Yolande, une femme élégante de 69 ans a déposé son manteau en alpaga il y a quelques mois, contre un prêt de 80 euros. Elle a été surprise lorsqu'elle reçu un courrier du Crédit Municipal de Paris l'invitant à récupérer son bien sans avoir à rembourser son prêt, ni à payer les intérêts liés à son contrat : _"_Je voulais le mettre à l'abri parce que m'absentais quelques temps. Et comme je suis de retour, je me suis dit tant qu'à faire... Je suis bien contente de l'avoir retrouvé dans mon armoire". Et en prime la retraitée gagne 80 euros. 

95% des objets déposés en gage sont des bijoux 

Yolande s'est aussi déjà tournée vers le Crédit Municipal de Paris parce qu'elle avait besoin d'argent en urgence : "Ce n'était pas prévu, donc j'ai déposé des bijoux". Ils représentent 95% des objets déposés en gage. "Certains appartenaient à ma mère. Il faut donc bien réfléchir parce qu'il faut ensuite trouver les sous pour les récupérer". Selon Frédéric Mauget, 9 clients sur 10 retrouvent leurs biens. Les objets restants sont vendus aux enchères. La CMP en organise 80 par an. 

Des prêts de 30 à 5 millions d'euros 

La moyenne des prêts sur gage est de 1 000 euros. Mais cela peut-être beaucoup plus ou beaucoup moins : "On commence très bas puisque nous pouvons prêter 30 euros et nous pouvons prêter des millions d'euros. Des clients nous ont déposé des objets d'une valeur extrêmement importante comme des œuvres d'art donc nous leur avons prêté beaucoup d'argent en échange", indique Frédéric Mauget. 

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.