l'ufip prévoit une baisse des prix des carburants dès mardi
l'ufip prévoit une baisse des prix des carburants dès mardi © reuters

C'est une bonne nouvelle pour le portefeuille d'une bonne partie des automobilistes français : le prix du gzaole a reculé la semaine dernière, pour atteindre son plus bas niveau depuis le mois de juillet. 1,3486 euros le litre en moyenne, selon le ministère de l'Écologie et de l'Énergie.

Le gazole représente en France 80% des ventes de carburant. Cette baisse impacte donc la majorité des conducteurs dans le pays, qui jusqu'ici payaient systématiquement plus de 1,35 euros le litre pour faire leur plein.

Le diesel a donc de nouveau l'avantage sur l'essence, malgré ses dangers pour la santé. Régis Lachaud.

Côté prix, le diesel avait culminé fin août, avec un pic à 1,4592 euro le litre. En face, l'essence a augmenté de 0,16 centimes : 1,5035 euro pour le sans plomb 95, et +0,40 centimes pour le sans plomb 98.

Le problème, c'est toujours l'augmentation du baril de Brent, qui subit une légère remontée selon l'Union des industries pétrolières (Ufip) : 83,48 euros contre 83,34 une semaine plus tôt.

L'autre facteur, c'est la remontée progressive de la taxe sur les carburants en France. elle avait été abaissée de 3 centimes fin août, avant de remonter d'un centime début décembre, puis d'un petit demi-centime supplémentaire au milieu du mois. Retour à la normale prévu le 11 janvier.

Enfin, les distributeurs, les stations-service, ont elles aussi un rôle à jouer. Le dernier maillon de la chaine avait abaissé ses marges fin août. Mais elles comptent bien les remonter, en douceur, pour préserver les consommateurs.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.