Le décret sera publié ce samedi au Journal officiel : le gouvernement a inscrit le bricolage sur la liste des catégories d'établissements ayant droit de déroger au repos dominical. Ce décret fait suite à un premier décret qui avait été retoqué par le conseil d'État au mois de février et qui autorisait cette dérogation pour une durée temporaire, jusqu'en juillet 2015.

L'entourage du ministre du travail Michel Sapin fait savoir que ce nouveau décret ne rend pas la chose pour autant définitive. L'ouverture dominicale en général devra faire d'ici la fin de l'année l'objet d'une loi concertée.

Le Clic-P, collectif de syndicats opposés au travail dominical conteste déjà ce nouveau décret et promet de déposer un nouveau recours dans la semaine pour qu'il soit à son tour suspendu.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.