Le gouvernement a pour objectif la baisse des hauts salaires : après le rejet du parachute du PDG de Safran et de la prime de 400.000 euros de l'ex-patron d'Air France KLM, les coupes devraient continuer dans les salaires des dirigeants. Bruce de Galzain.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.