Le gaspillage multiplié par deux en quarante ans
Le gaspillage multiplié par deux en quarante ans © / epSos.de

C'est ce mardi que Guillaume Garot, député PS de la Mayenne, remet son rapport sur le gaspillage alimentaire au Premier ministre. Car le gaspillage est devenu une habitude en France : chaque année nous jetons autour de 20 kg de produits alimentaires parfois encore dans leurs emballages .

Ce gaspillage coûterait 430 euros par personne et par an. sujet sensible quand on sait que les organisations humanitaires (Restos du Coeur, Banque alimentaire...) manquent de produits alimentaires.

Chez les professionnels de la production, de la distribution ou de la restauration, la situation est encore plus préoccupante avec plus de 2,3 millions de tonnes de produits qui seraient finalement detruits.

Un avoir fiscal pour les agriculteurs

Alors pour tenter de limiter les effets de ce gaspillage, plusieurs pistes ont été soumises à Guillaume Garot. D'abord, la possibilité d'etendre l'avoir fiscal pour les agriculteurs qui donneraient de la viande ou des fruits en cas de surproduction.

"Il faut poser un principe : l'alimentation n'est pas un produit comme les autres" Guillaume Garot, invité du journal de 13h.

La centralisation de tous les dons sur des plateformes uniques comme à Tours, des plateformes capables d'absorber de grandes quantités de produits, et qui seraient ensuite chargées de répartir l'aide alimentaire entre toutes les ONG.

Autre piste pour lutter contre le gaspillage alimentaire, cette fois cela se passe dans les grandes surfaces, avec la limitation des ventes en lots qui généralement sont génératrices de gaspillage. Et le retour le plus possible aux rayons de vente à la coupe, pour la viande, la charcuterie et le fromage.

La moitié de la nourriture est gaspillée
La moitié de la nourriture est gaspillée © Radio France / Idé
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.