La ferme dite des "mille vaches", à Drucat dans la Somme.
La ferme dite des "mille vaches", à Drucat dans la Somme. © PhotoPQR/Le Courrier Picard

Selon Les Échos, la coopérative Agrial (Danao, Florette, Loïc Raison) a décidé de ne plus fabriquer de yaourts à partir du lait des mille vaches. En cause : les pressions exercées par les enseignes de la grande distribution.

Encore une publicité dont la ferme dite des "mille vaches" se serait bien passée ! Selon le quotidien Les Échos, la coopérative Agrial n'utilise plus le lait de la ferme-usine, située à Drucat dans la Somme, pour confectionner ses yaourts, ses crèmes et ses fromages blancs. Raison invoquée : les enseignes de la grande distribution n'en veulent plus !

► ► ► ALLER PLUS LOIN | La carte de France des fermes-usines

Les nombreuses manifestations organisées à l'initiative de la Confédération paysanne, ainsi que le récent procès de plusieurs militants écolos à Amiens, les ont sans doute refroidies. Elles "redoutent par-dessus tout les actions paysannes dans leurs magasins", soulignent Les Échos.

Climat de suspicion

Autre signe de la méfiance que suscite cette ferme géante, les clients de Lactalis, premier collecteur de lait en France, lui ont demandé de certifier que son lait ne provient pas de l'élevage des "mille vaches". Réponse catégorique de Lactalis : "Le groupe ne travaille pas" avec la ferme de Drucat.

Aucune enseigne de la grande distribution ne confirme avoir fait une telle demande auprès des fournisseurs, mais certaines reconnaissent "tout faire pour éviter de mettre le feu aux campagnes", selon Les Échos. Un climat de suspicion dénoncé par les coopératives laitières, qui déplorent que "la Confédération paysanne, par ses attaques répétées, jette l'opprobre sur toute la filière sans aucune raison."

L'élevage de Drucat compte actuellement 500 vaches, mais une demande d'agrandissement pour passer à 800 animaux a été déposée sur le bureau du préfet.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.