Traite de vache
Traite de vache © FMichaud76

Un véritable bouleversement pour toute une profession : c'est aujourd'hui, 1er avril la fin de 30 ans de quotas laitiers. Depuis 30 ans donc, les éleveurs laitiers avaient une quantité bien précise de lait à produire, avec interdiction de dépasser.

Tout cela pour éviter la surproduction et la chute des cours. Dès aujourd'hui, le marché du lait est totalement libéralisé et mondialisé. Un défi pour les éleveurs qui risquent d'être confronté à plus de volatilité des prix.

La France compte aujourd'hui 70 000 producteurs de lait et est le deuxième pays producteur en Europe derrière l'Allemagne avec plus de 24 milliards de litres de lait par an (contre plus de 30 milliards pour l'Allemagne). Mais certains donc y voient une opportunité à saisir, l'occasion enfin de produire à volonté et de conquérir des marchés.

Bon calcul dit notamment la société Agritel qui conseille la filière agricole et agro-alimentaire dans la gestion des risques de marché, comme le montre l'enquête de Manuel Ruffez.

Chez les producteurs, le discours est naturellement moins enthousiaste

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.