, Pocheco a décidé de contribuer à reboiser sa région en créant de toute pièce une association dans ce but.
, Pocheco a décidé de contribuer à reboiser sa région en créant de toute pièce une association dans ce but. © Fotolia/kazy

C'est sans doute un bon signe pour l'économie mais aussi pour la société dans laquelle nous vivons. Selon le baromètre publié tous les deux ans par Admical, l'association créée en 1979 et qui a pour vocation de développer le mécénat des entreprises, non seulement les entreprises mécènes sont de plus en plus nombreuses, environ 170.000 aujourd'hui, mais en plus le budget alloué à leurs actions s'élève à présent à 3,5 milliards d'euros, soit une augmentation de 25% en deux ans.

Certes il y a une incitation fiscale qui n'est pas négligeable, les entreprises peuvent déduire 60% du montant de leur don dans la limite de 0.5% de leur chiffre d'affaire, mais au-delà, il semble y avoir une recherche de valeurs, d'engagement, assez porteuse.

C'est une révolution solidaire. C'est Charlotte Dekoker qui travaille chez Admical qui l'affirme. En plus de 35 ans d'existence du mécénat ces chiffres sont du jamais vu. Une véritable prise de conscience qui bénéficie à tous.

Charlotte Dekoker :

Les entreprises doivent comprendre que c’est très important pour elless de travailler sur des problématiques d’intérêt général

Implantée près de Lille, la PME Pocheco qui fabrique des enveloppes, s'est lancée dans le mécénat en 2009. Déjà exemplaire, elle s'approvisionne en papier chez un fournisseur étranger qui plante trois arbres quand il en coupe un. N'empêche, Pocheco a décidé de contribuer à reboiser sa région en créant de toute pièce une association dans ce but.

Elisabeth Dinsdale, la responsable marketing :

C’est super d’héberger une association sur le lieu de travail. On a pu faire des projets de plantation tous ensemble et les projets ça soude les équipes

La déduction fiscale, oui c'est une incitation reconnaissent les entreprises. Mais chez Admical on le souligne : celles qui veulent vraiment faire de l'optimisation fiscale ont des méthodes bien plus efficaces que le mécénat...

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.