D'après une étude de Pôle emploi, les travailleurs saisonniers devraient être plus nombreux cette année qu'en 2013 : 667.000 au total, soit une hausse de 15,5% par rapport à l'an dernier.

Job d'été emploi saisonnier
Job d'été emploi saisonnier © MaxPPP

Ils vous servent dans les restaurants du bord de mer, tiennent les caisses des supermarchés, feront les vendanges en septembre : ce sont les travailleurs saisonniers. Selon l’enquête de Pôle emploi, ils devaient être plus nombreux cette année qu'en 2013 : 667.000 au total, ces jobs d’été connaitraient une hausse de 5,5% par rapport à l'an dernier.

Dans les Côtes d'Armor par exemple, le plein de saisonniers est fait depuis le début de l'été. Car en Bretagne, c'est le temps qui décide du nombre de recrutements selon Annaig Thoraval, en charge du dossier des saisonniers dans le département pour la CFDT. Plus le soleil est généreux, plus les touristes affluent et donc plus les besoins en main d'œuvre sont importants.

Plus seulement des jeunes, aussi des séniors ou des chômeurs

C'est vrai pour l'hôtellerie-restauration, deuxième pourvoyeur de saisonniers en France, loin derrière l'agriculture qui réalise 91% de ses embauches en emplois saisonniers, selon Pôle emploi. Et dans ces deux secteurs, le profil des saisonniers a changé selon Annaig Thoraval : "Il n'y a pas que des jeunes, mais aussi des gens qui ont perdu leur emploi, des chômeurs de longue durée, des séniors, qui vont aussi travailler pour pouvoir cumuler le temps de travail et prolonger leurs droits au chômage ".

Les précisions d'Isabelle Raymond

Certains secteurs font aussi de plus en plus appel à des saisonniers, comme la grande distribution. Plusieurs syndicats s'interrogent d'ailleurs sur la pertinence de l'utilisation de ces contrats précaires qui permettent sans doute aussi souvent de remplacer des salariés en congés.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.