Pour deux Français sur cinq, c'est en train de devenir un réflexe : payer ses courses avec sa carte bancaire, sans contact, sans composer son code. Avec ou sans danger ?

Un paiement sans contact
Un paiement sans contact © Sipa / Bebert Bruno

Il y a moins de fraude avec le paiement sans contact

VRAI. Pour Pierre Chassigneux, du GIE Cartes bancaires, alors que le nombre de transactions explose en 2016, le taux de fraude est extrêmement bas, "probablement le plus bas du monde", ajoute-t-il, à 0,009%.

On peut vider mon compte si on me vole ma carte

FAUX. Le paiement sans contact est plafonné à 20 euros par paiement. On ne peux pas non plus enchaîner les transactions de 20 euros indéfiniment. C'est, là aussi, plafonné de 50 euros à 100 euros selon les banques. Une fois ce plafond atteint, il vous faut de nouveau faire votre code confidentiel avant de pouvoir recommencer à payer sans contact. Et si on vous vole votre carte bancaire et que des achats sont effectués frauduleusement, votre banque vous rembourse. Pour continuer à développer le paiement sans contact, les banques réfléchissent tout de même à augmenter le plafond de 20 euros.

Le paiement sans contact est donc totalement sécurisé ? 

PAS VRAIMENT. Des chercheurs du CNRS, spécialisés dans la cryptographie, mettent en garde contre "de graves lacunes de sécurité". Ils estiment qu'un hacker, avec un terminal informatique (téléphone ou ordinateur), pourrait lire les informations de votre carte rangée dans votre poche, en passant juste à côté. Le but : transmettre ces informations à un tiers qui lui, se chargerait de faire des achats. Un fabricant de cartes à déjà trouvé une parade à ce système de fraude. Mais le jeu du chat et de la souris entre hackers et spécialistes de la cybersécurité est une histoire sans fin.

ECOUTEZ Le reportage d'Élodie Forêt

Mots-clés :