Les chantiers navals effectuent actuellement les finitions sur deux paquebots
Les chantiers navals effectuent actuellement les finitions sur deux paquebots © Maxppp

Les chantiers navals STX France ont annoncé jeudi avoir signé un contrat avec l'armateur Royal Caribbean Cruise Line pour la construction d'un paquebot de type "oasis", dont la livraison est programmée dans le courant de l'année 2016.

La construction de ce géant des mers, long de 361 mètres, devrait débuter en septembre 2013. "Il s'agit de l'un des plus gros navires jamais construits à Saint-Nazaire", apprend-on dans un communiqué publié par STX France.

Une option sur un deuxième paquebot livré en 2018 a également été posée par le groupe spécialisé dans les croisières.

Mais le gouvernement finlandais, dont les chantiers navals de Turku étaient en concurrence avec ceux de Saint-Nazaire pour la construction de ce paquebot géant, a annoncé vendredi qu'il allait demander à la Commission européenne de vérifier si les règles de concurrence ont été respectées.

Le directeur général de STX France, Laurent Castaing, ne craint pas l'enquête finlandaise. Il répond à Corinne Audouin

Le ministre de l'Economie, Pierre Moscovici, a pour sa part assuré que le contrat respectait "évidemment" les règles européennes. "Il faut reconnaître quand une compétition a été gagnée et elle est gagnée", a-t-il insisté, même si "le gouvernement finlandais fera ce qu'il croit devoir faire".

Le contrat, "supérieur à un milliard d'euros, représente plus de 10 millions d'heures de travail, réparties sur trois ans pour les Chantiers de l'Atlantique et ses sous-traitants", selon un communiqué du ministère de l'Économie et des Finances et du Commerce extérieur.

Les deux ministres saluent par ailleurs une commande qui "pérennise l'activité de construction de grands navires à Saint-Nazaire".

Soulagement aussi pour le maire de Saint-Nazaire, Bertrand Batteux.

Les syndicats eux aussi se félicitent de cette commande. Même si Joël Cadore, secrétaire général CGT, veut rester prudent.

Dans un autre communiqué, le Premier ministre Jean-Marc Ayrault et Pierre Moscivici se sont félicités de la signature de ce contrat qui "témoigne de l'excellence du savoir-faire français dans la construction navale".

Le Premier ministre évoque "un intérêt stratégique pour la France".

"Parallèlement à ce contrat, les chantiers navals de Saint-Nazaire ont aussi engagé la diversification stratégique de leur positionnement industriel, en formant des alliances pour la production d'éoliennes marines", ajoute le communiqué.

STX France est détenue majoritairement par STX Europe, filiale du constructeur naval sud-coréen STX Shipbuilding.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.