la banque de france prévoit une croissance de 0,5% au 4e trimestre
la banque de france prévoit une croissance de 0,5% au 4e trimestre © reuters

Mauvaise nouvelle pour l’économie française. Le PIB a perdu 0,1% au troisième trimestre selon l’Insee. En cause : la baisse de l’investissement et une rechute des exportations.

Mais dans le même temps l’Insee a révisé la hausse le PIB du deuxième trimestre à 0,6%, contre 0,5%, une croissance qui faisait suite à deux trimestres de légère contraction. C’est aussi la croissance la plus forte depuis le premier trimestre 2011.

Malgré la baisse au troisième trimestre, la croissance en 2013 devrait s’établir à 0,2%, légèrement au dessus de la prévision du Gouvernement qui prévoit 0,1%. Dans une note de conjoncture publiée la semaine dernière, l'Insee a confirmé tabler sur un rebond de 0,4% du PIB au 4e trimestre.

La consommation des ménages baisse

La baisse du troisième trimestre coïncide avec le fléchissement des dépenses de consommation : seulement +0,1% contre +0,4% au trimestre précédent. Dans le même temps, la masse salariale reçue par les ménages décélère : +0,3 % après +0,5 %.

> Bruce de Galzin a interrogé Philippe Crevel, secrétaire général du Cercle des Epargants

Si les prestations sociales restent toujours importantes, les salaires augmentent moins vite et les impôts gonflent à nouveau à cause des mesures de la loi de finance de 2013 : non-indexation du barème de l’impôt sur le revenu, création d’une tranche à 45 % et baisse du plafond du quotient familial.

Le rapport de l’Insee note enfin une hausse des prix de 0,2% qui participent à faire baisser légèrement le pouvoir d’achat des ménages de 0,1%

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.