Manifestation intersyndicale sur le port de St-Nazaire le 19 mai 2016
Manifestation intersyndicale sur le port de St-Nazaire le 19 mai 2016 © MaxPPP

Les agents du grand port maritime de Saint-Nazaire, le quatrième de France, ont voté ce vendredi pour la reconstruction d’une grève entamée pour protester contre la loi travail.

Le personnel du port maritime de Saint-Nazaire a voté ce vendredi la poursuite d’un mouvement de grève, démarré mardi 17 mai pour protester contre la loi travail.

Conséquence : aucun bateau ne peut désormais entrer et sortir du port jusqu’à nouvel ordre , alors qu’une assemblée générale du personnel devrait se tenir lundi matin à 8h pour décider de la suite du mouvement.

Ce grand port s’étend sur plusieurs sites, de Nantes à Saint-Nazaire, et représente, avec ses 27,7 millions de tonnes traitées en 2013, le premier grand port de la façade atlantique. 70% de son trafic concerne les activités de raffinerie énergétique.

Le département déjà en pénurie d'essence

Le blocage prolongé du port ne va pas arranger la situation, alors que la pénurie d'essence menace déjà dans le département Loire-Atantique, à cause, notamment du blocage de la raffinerie de Donges et de plusieurs dépôts de l'ouest. Le préfet a d'ailleurs pris des mesures pour réguler la vente d'essence dans le département, où les automobilistes n'ont plus le droit de faire le plein alors qu'un tiers des pompes sont déjà à sec.

Conséquence sur la vente d’un navire à l’Égypte

Vendredi matin, une dizaine de navires se trouvaient ainsi toujours bloqués au large de Saint-Nazaire . Parmi eux, le navire de guerre Gamal Abdel Nasser . Ce bâtiment de projection et de commandement (BPC) a été vendu par la France, d’abord à la Russie, puis dans un second temps - après l’annulation de cette vente à cause de la crise ukrainienne - à l’Égypte. Salivraison au Caire, prévue au départ le 2 juin, devrait ainsi se retrouver retardée .

►►►INFOGRAPHIE : Les blocages de dépôts pétroliers font craindre une pénurie de carburant dans le Nord-Ouest

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.