Les députés suppriment la 1ère tranche de l'impôt
Les députés suppriment la 1ère tranche de l'impôt © Radio France

Ce matin en Conseil des ministres Michel Sapin devrait en dire un peu plus sur le prélèvement à la source. L'idée du Président et du gouvernement est de commencer à le mettre en place dans le projet de loi de finances pour 2016 donc dés l'été pour que le prélèvement à la source soit totalement effectif en 2018, avec 2 années de transition donc.

Si l'objectif est annoncé, beaucoup estiment encore que les difficultés à surmonter seront nombreuses.Et notamment en ce qui concerne la confidentialité des revenus et situations des salariés.

Pour prélever l'impôt à la source les employeurs seraient appelés à l'aide. Ils feraient apparaître une petite ligne supplémentaire sur le bulletin de salaire et l'impôt serait payé chaque mois. Mais ce n'est pas le bon moment selon Pierre Gattaz le président du Medef .

18 sec

Gattaz

Sauf que ces données confidentielles n'apparaitront pas sur le bulletin de salaire il suffit que le fisc communique un taux moyen d'imposition à l'entreprise selon Romain Perez qui vient de publier une note sur le prélévement à la source pour le think tank de centre gauche Terra Nova .

18 sec

Perez

Plus confidentiel encore mais compliqué à mettre en oeuvre le prélévement à la source pourrait aussi se faire directement sur votre compte bancaire sans passer par votre employeur.

Dernière possibilité envisagée par le gouvernement, et évoquée par Christian Eckert, le secrétaire d'État au Budget, pour simplifier la transition :la possibilité d'une "année blanche" . Un cadeau fiscal qui consisterait à ne pas imposer les revenus salariaux en 2017. L'idée n'aurait en fait pas de conséquence particulière pour les salariés qui payent leur impôt chaque mois, mais pourrait être un coup de pouce pour ceux qui payent leur impôt en une seule fois en septembre.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.