Marisol Touraine
Marisol Touraine © MaxPPP/Ouest France/Daniel Fouray

Le projet de budget de la sécurité sociale pour 2015, adopté mercredi matin en Conseil des ministres, prévoit notamment la baisse de la prime de naissance à partir du 2ème enfant et le congé parental partagé également entre le père et la mère. Des mesures qui mécontentent les députés PS qui veulent moduler le montant des allocations en fonction des revenus.

Marisol Touraine répétait encore ce mercredi matin sur France Info

Les prestations qui sont versées aujourd'hui aux familles ne diminueront pas. Pour les familles qui aujourd'hui perçoivent des allocations familiales, ces allocations ne bougeront pas après le budget.

Un engagement déjà pris dimanche à Tous Politiques sur France Inter par la ministre des Affaires sociales.

Maisol Touraine admet tout de même que "Des évolutions vont intervenir ans l'avenir". Mais pour le groupe PS l'avenir c'est tout de suite.

Entre les engagements du Gouvernement et la fronde des députés, qui aura le dernier mot ?

Les députés socialistes, vent debout contre les décisions du gouvernement, demandent une modulation des allocations selon les revenus. Du coup, Bruno Le Roux n'exclut pas un amendement du groupe PS.

Mardi, Marisol Touraine, Michel Sapin et Christian Eckert, rexpectivement ministre des Finances et du Budget, ont été auditionnés à huis clos par les députés socialistes afin de préparer la session budgétaire. Selon Les Echos, si le groupe PS est partagé sur la baisse de la prime de naissance pour le deuxième enfant, il est en revanche d'accord pour critiquer la division en deux du congé parental entre le père et la mère.

Interrogé sur Europe 1, Stéphane Le Foll, porte-parole du gouvernement, a refusé de se prononcer, et s'est contenté de répondre qu'un débat "important" allait "s'engager".

Les explications de Véronique Julia

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.