Un rapport réhabilite les 35 heures, 15 ans après leur entrée en vigueur.
Un rapport réhabilite les 35 heures, 15 ans après leur entrée en vigueur. © IP3PRESS/MaxPPP

C'était il y a tout juste 15 ans. Martine Aubry et Lionel Jospin faisaient définitivement adopter la loi sur la réduction du temps de travail à 35 heures par semaine. La date aniversaire coincide avec la publication d'un rapport parlementaire sur leur impact. Conclusion ? Le passage aux 35 heures a été la politique la plus efficace et la moins coûteuse dans la lutte contre le chômage.

Selon la rapporteure socialiste de la commission d'enquête sur le sujet, Barbara Romagnan, 350.000 emplois ont été créés pendant cette période bénie :

C'est la première fois que le chômage baissait autant : on est passé de presque 11% de chômage à moins de 8 % ! C'était aussi la première fois depuis longtemps que les comptes sociaux étaient équilibrés et la dette réduite, sans pour autant dégrader la compétitivité des entreprises, notamment parce que, contrairement à ce qu'on entend, le coût du travail n'a pas augmenté à ce moment-là.

Barbara Romagnan préconise donc d'aller plus loin aujourd'hui en limitant les heures supplémentaires et en laissant la possibilité aux salariés d'épargner davantage de RTT sur leur compte épargne temps.

► ► ► RÉÉCOUTER | Débat : "Qui veut la peau des 35 heures ?" (On n'arrête pas l'éco)

"Une folie", pour Stanislas de Bentzmann, fondateur de Devoteam et auteur des "35 heures, une loi maudite". Il se souvient de l'impact de la réduction du temps de travail sur le terrain :

Le coût du travail a augmenté de 11 %, ce qui est considérable. Le CICE apporte aujourd'hui entre 2 et 3 % de baisse du coût du travail. Le choc a été terrifiant, les 35 heures ont désorganisé les entreprises, les cadres sont partis en moyenne entre huit et neuf semaines de congés par an, quand tous les autres cadres européens partent entre quatre et cinq semaines !

► ► ► LIRE AUSSI | Manuel Valls exclut toute remise en cause des 35 heures

Stanislas de Bentzmann propose de passer aux 38 heures : une heure rendue par les salariés, une heure payée par l'État et l'autre par l'entreprise !

L'évolution des 35 heures
L'évolution des 35 heures © Radio France
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.