Benoît Hamon l'a évoqué sur France Inter, mais il est loin d'être le seul à croire à ce projet. Les écologistes sont pour, tout comme Marine Le Pen ou Frédéric Lefebvre...

Le RSA est aujourd'hui le principal revenu de base
Le RSA est aujourd'hui le principal revenu de base © Maxppp / Bruno Levesque

Le revenu universel, c'est le "produit d'appel" en tête de gondole des candidats déclarés de la primaire à gauche, tout en étant aussi populaire chez des candidats de droite. La fondation Jean-Jaurès, proche du Parti socialiste, estime d'ailleurs qu'il est viable, autour de 750 euros. Cette idée d'un revenu donné à tous fait du chemin, mais de façon différente selon les camps politiques.

À droite, on l'imagine autour de 1 000 euros, remplaçant toutes les allocations actuelles, tout en supprimant des cotisations sociales. À gauche, comme chez Marine Le Pen, on le chiffre plutôt entre 450 et 800 euros, financés par l'impôt et la requalification d'allocations de survie comme le RSA. Pour y aboutir, il faudra de toute façon repenser tout le système d'allocations français.

► ► ► DOCUMENT | Le rapport de Christophe Sirugue sur les minima sociaux et leur réforme