5200 emplois en moins au premier semestre 2014. Voilà le chiffre qui apparaît dans les comptes de l'entreprise publique, que doivent examiner les syndicats ce jeudi. Sur ces six premiers mois, la Poste supprimerait donc autant d'emplois que sur l'ensemble de l'année 2013. Le rythme est comparable aux années 2010 et 2011, avant l'arrivée des emplois d'avenir, et les créations de postes effectuées suite aux suicides dans l'entreprise. De source syndicale les plus concernés seraient surtout "des guichetiers et des facteurs", impactés par la baisse du courrier. La poste emploie aujourd'hui 258 000 salariés. Elle susciterait actuellement l'inquiétude de Bercy, mais annoncera ce jeudi après-midi un résultat d'exploitation dans le vert.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.