Le 50e Salon de l'agriculture a ouvert ses portes porte de Versailles, à Paris. "La plus grande ferme du monde" y restera jusqu'au 3 mars, sur fond de scandale autour de la viande de cheval.

Les tondeurs de moutons
Les tondeurs de moutons © Radio France

Le Salon de l'agriculture rassemble cette année 1.300 exposants venus de 26 pays, et plus de 4.000 animaux. L’an dernier plus de 680.000 visiteurs ont arpenté les allées du salon, le cap des 700.000 entrées devrait être franchi cette année.

La sécurité alimentaire dans toutes les conversations

C'est le grand thème "caché" de ce salon. En plein scandale de la viande de cheval, les éleveurs se posent évidemment beaucoup de questions sur leur rôle dans la chaîne alimentaire. En visite au Salon samedi, le jour de l'ouverture, le président de la République a exigé la mise en place d'un "étiquetage obligatoire" de l'origine des viandes sur les plats cuisinés.Sécurité alimentaire et traçabilité, c'est ce dont tout le monde parle dans les allées. Reportage de Manuel Ruffez.

Veaux, vaches, cochons...

Pour la 50e édition du Salon, 700.000 visiteurs sont attendus. Dans les halls du palais des expositions de la porte de Versailles, à Paris, ils pourront ainsi découvrir veaux, vaches, cochons et bien plus encore.

Plus de 4.000 animaux sont présentés sur le salon, venus des quatre coins de la France.

Parmi les éleveurs, on croise Romain, venu de Saint-Germain-Mont-Blanc,en Haute-Savoie

Portrait d'un homme qui travaille plus, pour gagner moins par Manuel Ruffez

Ecoutez le reportage de Stéphane Hiscock à Saint-André-du-Bois, en Gironde

Parmi les représentants du Périgord présents à la Porte de Versailles, il y a les vaches limousines, les porcs culs noirs mais aussi, et pour la quatrième année, des brebis charmoises des soeurs du monastère orthodoxe de la Transfiguration de Terrasson. Depuis une décennie, les moines élèvent une centaine de brebis à viande sur les 26 hectares perchés sur la colline de la Vasserie.

Ecoutez le reportage de Jules Brélaz

.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.