Au 1er août, les tarifs réglementés de l'électricité augmentent de 1,7%. Des tarifs dont la fin semble proche, même si EDF espère y échapper ou repousser au plus tard possible

Combien de temps encore la France pourra-t-elle conserver les tarifs réglementés pour l'électricité ?
Combien de temps encore la France pourra-t-elle conserver les tarifs réglementés pour l'électricité ? © Maxppp / Michael Esdourrubailh

Après avoir baissé en 2016 de 0,5 %, le tarif réglementé de l’électricité repart à la hausse et augmente aujourd'hui de 1,7 % pour 27 millions de foyers. Une révision des tarifs fixés conformément à la proposition de la CRE, la Commission de régulation de l'énergie, selon une décision du ministère de la Transition écologique.

La Commission européenne demande à Paris de mettre fin au tarif réglementé gaz et l'électricité pour l'ensemble des particuliers

S'ils ont été supprimés pour les gros consommateurs, les tarifs réglementés de vente de gaz et d'électricité, sont toujours en vigueur en France pour les particuliers et les petits professionnels, malgré la libéralisation du marché depuis 10 ans. Les tarifs réglementés du gaz viennent d’être déclarés non conformes au droit européen par le Conseil d’Etat, ceux de l'électricité ne sont pas encore remis en cause même si leur temps semble compté.

Le conseil d'état estime dans un avis rendu vendredi dernier, que contrairement au gaz, l'électricité est un bien de première nécessité, car s'il est possible de se passer du gaz, il est impossible de ne pas être abonné à électricité. "Cet avis protège très clairement EDF" estime son PDG Jean Bernard Levy, mais le ministre de la Transition écologique Nicolas Hulot estime au contraire que cette décision du Conseil d'Etat ouvre une brèche sur la fin des tarifs réglementés, en place en France depuis plus de 70 ans. La France ne pourra pas continuer à déroger éternellement aux injonctions de Bruxelles, explique le gouvernement. Le compte à rebours semble déjà enclenché. Nicolas Hulot préconise un atterrissage en douceur pour sortir des tarifs réglementés

Une quatrième directive énergie de la Commission européenne prévoit la suppression totale des tarifs réglementés d’ici à fin de l'année, pour une mise en application dans les pays de l'union dès 2019.

Ce qui augmente et ce qui change au 1er août
Ce qui augmente et ce qui change au 1er août © Visactu
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.