Le ministre de la Transition écologique et solidaire a rendu public son plan climat. Ces 4 mesures phares ont pour objectif d’aider les ménages aux moyens limités.

Nicolas Hulot lance un plan climat.
Nicolas Hulot lance un plan climat. © AFP / Alice CHICHE

Dans un entretien à Libération publié lundi, le ministre annonce 4 grandes mesures : la prime à la casse étendue, un chèque énergie, le crédit d'impôt transformé en prime et une aide financière pour changer de chaudière.

Il s’agit des quatre premières mesures budgétaires destinées à concrétiser le plan climat présenté par le ministre le 6 juillet. Ce plan devrait permettre selon le quotidien d’accélérer « la mise en œuvre de l'accord de Paris. »

Paquet solidarité climatique :

Le ministre a qualifié ces principales mesures de " paquet solidarité climatique" :

  • "La première, c'est la prime à la conversion des véhicules. Pour ceux qui veulent passer d'un vieux véhicule polluant à une voiture thermique à faible émission de CO2. A partir de 2018, la prime de 500 euros à 1.000 euros qui existait uniquement pour les ménages à revenus modestes, et qui ne fonctionnait pas bien, sera généralisée à tous les Français propriétaires de véhicules essence d'avant 1997 ou diesel d'avant 2001 (...) Et pour tous ceux qui souhaitent passer à l'électrique, la prime à la conversion sera de 2.500 euros" a expliqué le ministre. La prime à la conversion est la prime à la casse sont une seule et même mesure qui va beaucoup changer à partir de 2018. Premièrement, elle est élargie à tous les Français alors que jusqu'ici, elle ne concernait que les ménages les plus modestes. Ce sera maintenant de 500 à 1 000 euros pour ceux qui s'engagent à racheter une voiture moins polluante.Par ailleurs, vous pourrez vous servir de cette enveloppe pour acheter du neuf mais aussi de l'occasion, sachant qu’il se vend entre deux et trois fois plus de voitures d'occasion que de voitures neuves en France. Dans certains cas, cette prime réduira le prix d'achat de moitié assure Nicolas Hulot. En revanche, si vous tenez à rouler au volant d'un gros 4X4, il faudra sortir le chèque puisque le plafond du malus passera de quelques centaines d'euros à 10 500 euros.
  • La deuxième mesure concerne l'isolation thermique : Nicolas Hulot veut encourager les travaux de rénovation d'isolation en jouant sur le crédit d'impôt. Quand on change ses fenêtres par exemple, il faut attendre la déclaration de revenus, le paiement des impôts l'année suivante pour rentrer dans ses frais, un décalage qui génère un gros trou de trésorerie. Le ministre transforme donc le crédit en prime, versée dès la fin du chantier.
  • Troisième mesure, le chèque énergie : il sera étendu à toute la France. La somme de 150 euros en moyenne permettra d’aider les ménages les plus modestes à payer leur facture d'énergie. 4 millions de foyers sont concernés.
  • Enfin, le ministre annonce un coup de pouce aux "ménages aux moyens les plus modestes qui veulent changer une chaudière au fioul très polluante, à condition de passer aux énergies renouvelables, comme le bois ou les pompes à chaleur. Cela pourra représenter jusqu'à 3.000 euros".

Les explications de responsable de l’observatoire Cetelem au micro d'Hélène Fily aux sujet de la prime à la casse:

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.