Les agriculteurs ont repris leurs actions lundi. Ils bloquent actuellement la RN165
Les agriculteurs ont repris leurs actions lundi. Ils bloquent actuellement la RN165 © MaxPPP/Le Télégramme/François Destoc

Ce lundi matin ils ont bloqué la nationale 165 près de Lorient et paralysent le Port de la Rochelle pour dénoncer la baisse de des cours du lait, de la viande de bœuf et du porc.

Les agriculteurs de l'ouest multiplient les manifestations et les barrages routiers depuis une semaine, pour demander aux pouvoirs publics des mesures face aux cours très bas, inférieurs aux coûts de production, auxquels le porc, le lait et la viande bovine sont achetés par les industriels de la transformation, malgré les engagements qui avaient été pris dans plusieurs secteurs. Les syndicats veulent obtenir l'engagement du respect d'un prix équitable reversé au producteur par les acteurs des différentes filières.

En Bretagne, les agriculteurs de l'ouest ont bloqué dans les deux sens, à l'aide de tracteurs, la RN 165 qui relie Nantes à Brest entre Caudan et Lanester, près de Lorient (Morbihan). Les participants au barrage demandent à rencontrer le président de la région Bretagne, le ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian, qui réside dans la commune voisine de Guidel.

En Charentes- Maritime, ce sont une soixantaine d'agriculteurs qui ont bloqué ce lundi matin, à l'aide de bottes de pailles, de tracteurs et de pneu enflammés, plusieurs accès routiers à l'entrée de la Rochelle, sur la nationale 11 venant de Nantes et sur la rocade, principal axe d'entrée dans l'agglomération rochelaise.

Tous se disent prêts à rester sur place autant de temps qu'il le faudra. Le reportage de Julien Fleury

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.