Airbus va augmenter la production des A320
Airbus va augmenter la production des A320 © Reuters / Luke MacGregor

Airbus devrait signer dans la journée un contrat record pour une commande de 20 milliards de dollars (15,5 milliards d'euros). C'est une compagnie low-cost indonésienne qui souhaite acheter plus de 200 Airbus A320, principalement le modèle Neo. Selon une des sources, cette commande emblématique a été signé lundi matin à l'Elysée en présence du président François Hollande. La présidence française avait indiqué dans la journée de dimanche que le chef de l'Etat rencontrerait à 11h00 Fabrice Brégier, le PDG d'Airbus, "à l'occasion d'un accord industriel majeur".

Les explications de Yann Gallic.

Les Echos évoquent dans leur édition de lundi une commande de la compagnie Lion Air, jusqu'ici client exclusif de l'américain Boeing, portant sur plus de 200 Airbus A320, dont un grand nombre de Neo, la version de l'appareil monocouloir moins gourmande en carburants. Les A320Neo valent 100 millions de dollars pièce.

Ça valait bien une petite coupe de champagne au sommet de l'État. À l'Elysée, Manuel Ruffez.

Cet événement officiel fait pendant à la commande du même genre signée entre Boeing et Lion Air en février 2012 au salon aéronautique de Singapour pour 230 appareils : 201 737 MAX et 29 737-900 ER de prochaine génération d'une valeur de 22,4 milliards de dollars. La commande avait été annoncée en novembre 2011 à l'occasion d'une visite du président américain Barack Obama fin 2011. Airbus avait accusé les Etats-Unis de pressions politiques pour faire avancer l'accord. Les personnes interrogées par Reuters confirment que la commande de Lion Air pourrait dépasser 200 appareils. Le fondateur de la compagnie, l'entrepreneur Rusdi Kirana, n'a pu être joint dans l'immédiat.

Airbus chasse sur les terres de Boeing

L'Asie du Sud-Est, dotée d'une classe moyenne en progression et susceptible de voyager, apparaît comme l'un des marchés les plus porteurs pour les modèles de taille moyenne des gammes Airbus et Boeing. L'Indonésie et ses 17.000 îles, en situation économique relativement bonne, est devenue une sorte d'aimant pour les constructeurs aéronautiques. Son marché aéronautique intérieur, au service de la quatrième population mondiale, affiche une croissance de plus de 20% par an. Tout en ayant récemment légèrement baissé, la demande d'avions reste forte alors que les compagnies aériennes et les sociétés de location modernisent leurs flottes pour faire baisser leur coûts en carburant et que la croissance sur les marchés émergents se poursuit pratiquement sans faiblir. La semaine dernière, des commandes d'avions ont été annoncées pour un total de 35 milliards de dollars. La compagnie aérienne Lufthansa a commandé 102 Airbus et Boeing. Turkish Airlines 82 Airbus et l'irlandaise Ryanair a prévu de signer pour près de 200 Boeing. Les valeurs citées représentent les prix officiels inscrits au catalogue, mais en pratique, les clients stratégiques obtiennent des remises importantes pour les grosses commandes. Avec la commande Lion Air, c'est au moins la troisième fois qu'Airbus fait la cour à la compagnie indonésienne, considérée jusqu'ici comme chasse gardée de Boeing. Cela devrait attiser la bataille pour les parts de marché entre Boeing et Airbus ainsi que la bataille régionale pour la place de numéro un entre Lion Air et AirAsia, la compagnie à bas coût de l'homme d'affaires malaisien Tony Fernandes. Lion Air s'apprête à lancer une compagnie malaisienne pour faire concurrence à AirAsia, qui vole exclusivement sur Airbus. Boeing a vendu plus d'avions qu'Airbus en 2012 pour la première fois en six ans et reste en tête cette année, selon les chiffres mensuels publiés par les constructeurs.

Derniers articles


Culture

Déclinaison de choux de Bruxelles

8 décembre 2016
Culture

Chou farci

8 décembre 2016
Culture

Bonbon de chou kale à la moelle

8 décembre 2016
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.