un rapport suggère de diviser par quatre les allocations pour les plus aisés
un rapport suggère de diviser par quatre les allocations pour les plus aisés © reuters

Elles sont versées le 5 de chaque mois et sont pour la première fois calculées en fonction des revenus du foyer. C'est un changement historique qui devrait faire économiser plus de 800 millions d'euros par an à l'Etat, alors que le budget des allocations familiales atteint 13 millions d'euros.

Jusqu'à présent, le principe de l'universalité avait toujours primé dans le versement des prestations familiales. Il n'était pas difficile à comprendre : 129 euros pour deux enfants chaque mois, 295 euros pour trois enfants, 461 euros avec quatre enfants puis 166 euros de plus par enfant supplémentaire.

Les explications de Delphine Simon, du service économie de France Inter.

►►► A LIRE | Allocations familiales : ce qui va changer

10% des familles toucheront moins

Désormais, il va falloir calculer. La réforme avait été présentée en octobre 2014, elle est entrée en vigueur le 1er juillet mais ne prend effet qu'aujourd'hui. Concrètement, les allocations familiales baissent pour 500 000 foyers en France (10% des allocataires), mais tous ne sont pas concernés dans les mêmes proportions. Si rien ne change pour les familles qui gagnent moins de 5 600 euros par mois , pour celles qui sont au-dessus de ce seuil, la différence risque de se faire sentir : les prestations vont être divisées par deux pour deux enfants, et même par quatre au-delà de 7.500 euros. Ce plafond augmente de 500 euros à chaque enfant supplémentaire.

Le dispositif prévoit tout de même un système de lisasge pour éviter les "effets de seuils", et que des foyers se retrouvent perdants à cause de quelques euros de salaire. La Caisse d'allocations familiales a mis en place en simulateur pour accompagner les allocataires.

Allocations familiales : qu'est-ce qui change ?
Allocations familiales : qu'est-ce qui change ? © Radio France
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.