Le "Vladivostok", commandé par la Russie aux chantiers STX de Saint-Nazaire
Le "Vladivostok", commandé par la Russie aux chantiers STX de Saint-Nazaire © Radio France / Olivier Bénis

Les exportations françaises d'armement ont progressé de 43% en 2013, atteignant 6,87 milliards d'euros. Le secteur représente en moyenne 24% du montant total des exportations francaises entre 2010 et 2013.

A l'occasion de l'université d'été de la Défense qui se tient actuellement à Bordeaux, le ministre Jean-Yves Le Drian s'est félicité de la progression spectaculaire enregistrée l'an dernier. Une étude d'impact du ministère de la Défense évalue à 40 000 le nombre d'emplois directs concernés par ces exportations. Le nombre d'emplois indirects est évalué à 10 000 chez les fournisseurs et les sous-traitants. Jean-Yves Le Drian affirme donc

Dans une France frappée par le chômage et menace de désindustrialisation, ces 50 000 emplois sont d'une importance vitale

Un bénéfice social que ne contestent pas les organisations de défense des droits de l'homme tout en réclamant plus d'éthique, notamment dans le choix des clients de l'industrie française. Ce que rappelle à Géraldine Hallot, le directeur de la campagne "Armement et impunité" d'Amnesty international .

Les enjeux ne sont pas de simples enjeux économiques

Ventes d'armes
Ventes d'armes © Radio France / idé
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.