Manifestation des artisans du bâtiment
Manifestation des artisans du bâtiment © MaxPPP

Dans plusieurs villes de France, des artisans du bâtiment ont manifesté vendredi 13 septembre pour tirer la sonnette d’alarme. Leur profession est menacée par la récession économique, selon eux.

A Grenoble, Tours, Lille, Arras, Lyon et Saint-Jean-de-Luz entre autres, plombiers, électriciens et couvreurs sont descendus dans les rues. Certains ont bloqué des routes et ralenti la circulation. Selon la Confédération de l'artisanat et des petites entreprises du bâtiment (Capeb) qui appelait à manifester, au total 20 000 personnes auraient ainsi protesté contre les difficultés auxquelles elles doivent faire face.

L’artisanat du bâtiment perd un emploi toutes les 30 minutes !

C’est la deuxième fois de l’année que cette profession se mobilise. La situation est grave, estime la Capeb qui regroupe 375 000 entreprises et 700 000 salariés. « L’artisanat du bâtiment perd un emploi toutes les 30 minutes ! », s’inquiète la Capeb dans un communiqué. Et d’insister : « En 2013, le recul de l’activité devrait être compris entre -3,5% et -4%. L’impact sera dramatique, avec près de 20 000 emplois menacés en 2013, auxquels viennent s’ajouter les 10 000 emplois déjà détruits en 2012. » Carnets de commandes vides, concurrence « déloyale » des auto-entrepreneurs et des travailleurs au noir, hausse de la TVA de 7 à 10% à partir du 1er janvier 2014, frilosité des banques à l’heure d’accorder des crédits... Voilà les principaux problèmes pointés du doigt par la Capeb.

Les artisans en appellent désormais au gouvernement. Une délégation emmenée par Patrick Liébus, président de la Capeb, a été reçue vendredi après-midi, à Matignon. Ils ont obtenu des assurances.

C’est ce qu’a expliqué Patrick Liébus à Angélique Bouin.

La semaine de l'artisanat
La semaine de l'artisanat © IDE
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.