nouvelle mobilisation des routiers contre l'écotaxe samedi
nouvelle mobilisation des routiers contre l'écotaxe samedi © reuters

Les transporteurs routiers ont bloqué la circulation un peu partout en France. Une trentaine de barrages filtrants ont été mis en place dont trois en Ile-de-France. Les camions répondent à l'appel de l'organisation des transports routiers européens.

Après 17H, à la tombée de la nuit, les premiers points de blocages commençaient à être levés. La journée d'action est plutôt réussie.

L'organisation des transports routiers européens regroupe les petites entreprises de transports. Elle indique avoir recensé 26 "cortèges" de camions, avec un total de 4 500 véhicules mobilisés. D'autre part, d'autres collectifs de routiers ont également mené de leur côté 21 actions, qui auraient rassemblé entre 2 000 et 3 000 camions.

De son côté, le ministère de l'Intérieur a également recensé un total de "47 points d'action" des chauffeurs routiers, mais a compté 2 200 camions impliqués.

L'annonce par le ministre de l'Agriculture Stéphane Le Foll d'un nouveau report de l'éco taxe à 2015 n'a pas suffi à calmer la grogne.

Julie Pietri a passé la journée aux côtés des manifestants, sur l'A4 à hauteur de Noisy-le-Grand

Où étaient les camions ?

Sur l'A4, le CRIR-IDF a comptabilisé de son côté 130 camions partis de Seine-et-Marne, avec également pour objectif la capitale. Et, sur l'A6, un convoi de 45 poids-lourds a démarré de l'Essonne, en direction cette fois-ci de la province

Des ralentissements également en régions : dans les Bouches-du-Rhône, du coté d'Aix-en-Provence, les routiers ont choisi un point strategique, l'échangeur entre les autoroutes A8 et A51 et ce choix ne doit rien au hasard. car cet échangeur, c'est le passage obligé entre l'Italie et l'Espagne.

Les précisions samedi à 13h de Navina Caden

Sur l'A4, manifetsations contre l'écotaxe
Sur l'A4, manifetsations contre l'écotaxe © Nicolas Mathias / Nicolas Mathias

Le Centre national d'informations routières (CNIR) et le centre régional IDF ont fait part de cinq convois en action, en Ile-de-France, dans l'Oise, en Haute-Saône et en Saône-et-Loire. Sur l'A1, un convoi d'une soixantaine de camions partis de l'Oise, se rend en direction de Paris, selon le CRIR-IDF.

A Bordeaux, 300 à 400 camions ont bloqué l'entrée nord del'agglomération, tandis qu'au Pays basque, une centaine decamions bloquaient la circulation dans les deux sens sur l'A64 àhauteur d'Anglet, ne laissant qu'une voie pour les voitures.

Les barrages anti-écotaxe
Les barrages anti-écotaxe © Radio France

Le gouvernement attend les résultats d'une mission parlementaire pour décider quand la taxe, qui doit financer les infrastructures ferroviaires et fluviales, entrera en vigueur.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.