airbus inaugure l'usine d'assemblage de l’a350
airbus inaugure l'usine d'assemblage de l’a350 © reuters

EADS a annoncé mercredi tabler sur une nouvelle amélioration de sa rentabilité en 2013, portée par des livraisons record de sa filiale Airbus, le programme du futur long-courrier A350 demeurant le seulrisque potentiel majeur du groupe. La croissance du chiffre d'affaires du groupe européen d'aérospatiale et de défense devrait toutefois être "modérée" cette année, sous l'effet de la baisse des livraisons du très gros porteur A380, qui devra subir des réparations liées à des fissures découvertes sur ses ailes début 2012. EADS, qui a bénéficié en 2012 d'un doublement de la rentabilité d'Airbus, table pour 2013 sur un bénéfice d'exploitation avant exceptionnels de 3,5 milliards d'euros, après un bond de 68% à 3,0 milliards en 2012, malgré des charges chez Eurocopter et Cassidian (défense et sécurité).

Le titre dopé par les résultats

Vers 11h15, l'action gagnait 5,3% à 36,7 euros, affichant la deuxième plus forte hausse du CAC 40, après avoir inscrit en début de matinée un record absolu à 36,87 euros. Le titre a pris24,5% depuis le début de l'année, après un gain de 22% en 2012. "La prévision de chiffre d'affaires est largement en ligne avec les attentes, mais l'objectif de bénéfice d'exploitation est supérieur d'environ 6% aux prévisions et reflète l'anticipation d'une meilleure exécution de la part de la direction", souligne Barclays dans une note. EADS soumettra le 27 mars à ses actionnaires la nomination de Denis Ranque, l'ex-patron de Thales, à la tête d'un conseil d'administration remanié en profondeur à la suite de la réorganisation du capital décidée lors d'un accord conclu début décembre 2012.

Une sortie en or, pour Arnaud Lagardère

L'héritier du groupe voulait sortir depuis longtemps du capital du consortium franco -allemand. Arnaud Lagardére est parvenu à ses fins en obtenant de l'entreprise elle même qu'elle rachéte ses parts du capital, avec au passage une plus value considérable d'un milliard d'euros pour le groupe Lagardére.

Les explications de Régis Lachaud dans le journal de Patrick Boyer

Mots-clés :
Articles liés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.