[scald=32971:sdl_editor_representation]PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes repartent à la baisse mardi après trois séances consécutives de hausse, l'annonce d'une quasi-stagnation de l'économie allemande au deuxième trimestre nourrissant les inquiétudes sur la conjoncture mondiale qui se sont emparées des marchés depuis quelques semaines.

Vers 09h25, l'indice CAC 40 perdait 1,47% à 3.191,48 points.

Londres cédait 0,99%, Francfort 1,52%, Milan 1,22%. Du côté des indices paneuropéens, l'EuroStoxx 50 perdait 1,28% et l'EuroFirst 300 1,04%.

L'euro est passé sous 1,44 dollar (1,4271) après l'annonce d'une hausse de 0,1% du PIB allemand au deuxième trimestre, contre 0,5% attendu. Le premier trimestre a été révisé en baisse à +1,3% contre +1,5% précédemment estimé.

Le ralentissement plus fort qu'attendu constaté récemment aux Etats-Unis s'étend ainsi à l'Europe. Selon Les Echos, le gouvernement français serait sur le point de réviser en baisse ses prévisions de croissance 2012.

Les cycliques accusent les plus fortes baisses du CAC 40 : Renault (-3,08%), Peugeot (-2,47%), Michelin (-2,35%), Accor (-2,72%).

Les bancaires repartent en baisse aussi alors que le président Nicolas Sarkozy et la chancelière allemande Angela Merkel doivent examiner dans l'après-midi à Paris les solutions possibles à la crise de la zone euro.

BNP Paribas perd 2,15%, Société générale 2,05%.

Aucune valeur du CAC 40 n'était dans le vert après 25 minutes d'échanges.

Le baril de pétrole brut léger américain perd plus d'un dollar à 86,81 dollars.

Raoul Sachs, édité par Dominique Rodriguez

Mots-clés :
Derniers articles
Culture
La Gratinée à l’oignon
23 janvier 2017
Société
SDF : État des lieux
23 janvier 2017
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.