Le fabricant de collant Dim en difficulté
Le fabricant de collant Dim en difficulté © Radio France / Jean-Pierre Amet

Selon des informations du Parisien, le groupe textile américain HanesBrands, qui a repris le fabricant de collants français en 2014, compte supprimer 400 emplois en France, dont 160 au moins sur le site d'Autun, en Saône-et-Loire.

Autun, c'est la ville de naissance de Dim : c'est là que l'entreprise a été fondée en 1956. On y emploie actuellement 1 010 personnes. Le groupe américain souhaite mettre en place des départs volontaires ou en préretraite, dans le cadre d'un plan de sauvegarde de l'emploi qui est encore en cours d'élaboration.

Au cours des quinze dernières années, ce sont pas moins de trois usines Dim qui ont fermé (en 2002 puis en 2006), avec à chaque fois des suppressions d'emplois (même si certains salariés avaient alors été mutés à Autun). Mais les difficultés sur le marché du collant et des bas continuent.

Dim avait fini dans la poche du groupe de textile américain HanesBrands en même temps que les marques Playtex et Wonderbra. L'ensemble avait coûté 400 millions d'euros.

Les 400 suppressions de postes devraient être officialisées dans les prochains jours.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.