l'alcool a fait plus de trois millions de morts en 2012
l'alcool a fait plus de trois millions de morts en 2012 © reuters

Pierre Kopp, professeur à l'université de Paris-Sorbonne, vient de publier un rapport accablant sur le "coût social des drogues en France". Un coût particulièrement élevé : 120 milliards d'euros chaque année pour l'alcool, autant pour le tabac. Les drogues illicites ne coûtent, elles, "que" 8,8 milliards d'euros.

Le calcul est mathématiquement irréprochable, à la limite du cynisme : d'un côté, ce que coûte chaque année à la France les politiques de prévention, de répression et de soins liées aux drogues licites ou non ; de l'autre, ce qu'elles rapportent en taxes et ce qu'elles font économiser en retraites non versées aux personnes qui en sont mortes. Le rapport de l'Observatoire français des drogues et des toximanies est accablant : la balance penche très largement du côté des coûts.

► ► ► DOCUMENT | La note complète du rapport de l'OFDT (format PDF)

En analysant le coût global pour la société des drogues licites ou non, le tabac coûte 120 milliards d'euros par an à l'économie française, l'alcool à peu près autant , et les drogues illicites font pâle figure à côté (seulement 8,8 milliards) . Cela prend en compte aussi bien les pertes en vie humaine liées directement au marché des drogues, et la perte de productivité pour les entreprises et administrations.

Le bilan n'est pas brillant non plus pour les finances publiques : l'État paye à lui seul 4,9 milliards d'euros pour l'alcool, 14 milliards pour le tabac et 2,4 milliards pour les drogues illicites .

Un rapport qui apporte de l'eau au moulin de Marisol Touraine, qui défend une politique de fermeté contre le tabac, notamment, avec le paquet de cigarettes neutre par exemple. En France, 13,4 millions de personnes fument au moins une fois par jour, et 3,8 millions sont des consommateurs "à risque" d'alcool.

Derniers articles
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.