les français favorables à une réduction du nombre de fonctionnaires, selon bva
les français favorables à une réduction du nombre de fonctionnaires, selon bva © reuters

PARIS (Reuters) - Les Français sont majoritairement pour une augmentation du temps de travail des fonctionnaires, une baisse de leur nombre et un gel de toutes les prestations sociales, selon un sondage BVA pour Les Echos et Aviva publié lundi.

L'institut de sondage souligne la disparité des avis entre les sympathisants de gauche et ceux de droite, expliquant que les leviers d'économies "qui seraient souhaités voire réclamés par les uns sont totalement réprouvés par les autres".

Interrogés sur les 15 milliards d'euros d'économies prévues l'an prochain par le gouvernement, 44% des sondés estiment cet effort insuffisant, 30% suffisant et 23% excessif, une proportion qui varie fortement selon qu'ils sont sympathisants de gauche ou de droite.

Une très large majorité des sondés (80%) pensent que le gouvernement ne parviendra pas à réaliser ces 15 milliards d'économies, qui s'entendent par rapport à la croissance tendancielle des dépenses.

Parmi les 13 mesures soumises aux sondés, seules trois recueillent une majorité d'avis positifs : augmenter la durée de travail des fonctionnaires (66%), geler toutes les prestations sociales (60%) et supprimer des postes de fonctionnaires (56%).

Ils sont partagés sur la suppression des départements (49% pour et 49% contre) et sur l'abandon des projets de nouvelles lignes de TGV (48% pour et 49% contre).

A gauche, seuls trois efforts seraient acceptés par une majorité : l'abandon de la dissuasion nucléaire (59%), l'abandon des projets de nouvelles lignes TGV (56%) et la diminution de l'aide financière aux entreprises (56%).

A droite, toutes les mesures visant les fonctionnaires seraient massivement soutenues, à l'exception de la baisse de leurs salaires, ainsi que le gel de toutes les prestations sociales (70%), le relèvement de l'âge légal de départ en retraite (61%) ou la diminution des allocations chômage (60%).

Le sondage a été réalisé les 14 et 15 octobre auprès d'un échantillon de 1.075 personne représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus.

Jean-Baptiste Vey, édité par Yves Clarisse

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.