la cgt réclame une loi sur le travail dominical et nocturne
la cgt réclame une loi sur le travail dominical et nocturne © reuters

Selon un sondage BVA / iTélé, 56% des personnes interrogées refusent le travail dominical. Mais paradoxalement, ils sont aussi 63% à se dire prêts à accepter l'offre contre un doublement du salaire ou un repos compensateur.

Alors que la fronde de deux enseignes de bricolage se poursuit (avec l'ouverture demain en Ile-de-France de plusieurs magasins, malgré la décision de justice l'interdisant), la question du travail dominical se pose toujours. Un sondage BVA / iTélé donne ainsi des réponses contradictoires : non au travail du dimanche, sauf s'il y a une compensation à la hauteur.

La question se pose aussi du côté "consommateurs". Car les Français ont beau se dire contre le travail du dimanche, ils sont aussi 70% à être favorables à la possibilité de faire leurs courses ce même jour.

Le débat ne date pas d'hier entre conditions de travail et besoin de consommer...

Le député européen Robert Rochefort, ancien directeur du CREDOC, est specialisé dans l'analyse des conditions de vie. Il répond à Delphine Evenou.

Le syndicat CGT a réclamé au gouvernement une loi pour refonder la réglementation française sur le travail dominical et nocturne. Matignon a d'ailleurs annoncé le lancement d'une mission sur le sujet, confiée à Jean-Paul Bailly, ex-patron de la Poste.

Le sondage BVA a été réalisé auprès d'un échantillon de 1.016 Français, représentatifs de la population, recrutés par téléphone puis interrogés sur internet les 3 et 4 octobre.

La loi sur le travail le dimanche
La loi sur le travail le dimanche © Radio France
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.