Les motards mobilisés contre les contrôles techniques
Les motards mobilisés contre les contrôles techniques © MaxPPP/L'Est Eclair/Jerome Bruley

Après la cinquantaine de défilés qui ont eu lieu samedi dans toute la France, c'est au tour de Paris où des milliers de motards ont défilé ce dimanche. Les associations dénoncent le contrôle technique obligatoire de deux roues à la revente prévu par le gouvernement pour 201è.

Point de départ de la manifestation, l'esplanade du château de Vincennes a fait le plein de manifestants ce dimanche. Beaucoup de gros cubes, mais aussi des scooters et des mobylettes. Sur presque tous les deux-roues, des autocollants : "Stop au contrôle technique des motos", "je contrôle, tu contrôles, ils s'enrichissent", ou encore "Touche pas à ma liberté".

La disposition qui obligera les posseseurs de deux roues à effectuer un contrôle technique avant de revendre leur engin de plus de deux ans, fait partie d'un train de mesure annoncé par Manuel Valls le 2 octobre dernier pour tenter d'enrayer la hausse de la mortalité sur les routes depuis 2014. Avec 768 morts en 2015 (soit 22% de la mortaliét totale sur les routes), les deux roues (cyclomoteurs, scooters, motos) paient un lourd tribu.

Une disposition qui n'a pas de sens pour la Fédération française de motocyclisme

Le délégué de la FFMC, Nathanël Gagnaire, pense qu'il s'agit là d'"un alibi, un effet d'annonce parce que le Premier ministre se devait de faire des annonces face aux chiffres de la mortalité routière". Selon lui, une étude menée dans cinq pays européens montre que l'état technique était la cause unique et directe de seulement 0,3% des accidents de deux-roues. "L'immense majorité des usagers contrôlent leurs véhicules", assure-t-il. La fédération française des motard en colère dénonce, elle, le lobby des sociétés de contrôle techniques.

A Paris, les manifestants avaient également un autre raison de mécontentement :l'interdiction de circuler dans la capitale pour les deux roues antérieurs à 2000 à partir du 1er juillet , une décision prise "sous un faux prétexte d'écologie", selon l'union locale de la FFMC.

Le reportage de Géraldine Hallot

Manifestations un peu partout en région samedi

A Nice ils étaient environ 500 motards selon la police, a défiler en fin de matinée; A Toulouse, un rassemblement a réuni entre 2.000 et 2.500 motards, tandis qu'à Rennes, ils étaient plus d'un millier à participer à une opération escargot. A Lyon, ce sont plusieurs milliers de motards qui sont partis en début d'après-midi de la place Bellecour, pour, la aussi, une opération escargot ponctuée de coups de klaxon et de vrombissements de moteurs.

Les motards étaient également un millier à Orléans, 500 à Dijon, autant à Pau, à Poitiers et à Limoges, 400 à Perpignan, plus de 300 à Laval ou encore plusieurs centaines à Saint-Etienne. Moins nombreux mais également mobilisés à Mont-de-Marsan.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.