Après l'annonce en juillet de la fermeture de leur usine, les 3000 salariés étaient partis en vacances dans l'incertitude et l'angoisse. Une journée décisive pour les syndicats qui vont tester la mobilisation et définir la stratégie pour les jours à venirMarion L'Hour

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.